Le temps de terminer une patte de boutonnage pour ma nouvelle tunique, petit tour par la cuisine!

L'avantage de vivre à l'étranger, c'est aussi de découvrir de nouvelles spécialités culinaires. Le mélange des cultures à Bornéo favorise la diversité dans nos assiettes aussi! Cuisine malaise, thaïlandaise, chinoise, coréenne, japonaise... On se régale! Mais quand il faut cuisiner soi même, c'est un peu plus compliqué! Au niveau des fruits, c'est facile, on connaît : mangues, ananas, papayes, melons, pastèques, bananes... Mais pour les légumes, même si on trouve les grands classiques (carottes, tomates, chou-fleur et même poireaux de temps en temps), les légumes locaux sont surprenants et surtout totalement inconnus pour nous! Mais cela ne nous arrête pas, au marché je questionne, je me renseigne sur la manière de les préparer et nous faisons d'agréables découvertes appréciées également des enfants!

Marché

#au marché aux poissons, on ne regarde pas derrière leur étal, une table carrelée, pour voir comment le marchand prépare notre filet de thon, parce qu'on a l'impression qu'il fait ça directement sur le sol... Et je ne vous ai pas encore parlé de la viande!!!!#

#les mêmes crevettes qu'à Nouméa, ça on connaît!#

#tomates rouges pour les salades ou les tartes, vertes pour les beignets, coriandre, mini-épis de maïs, pleurotes, "string-beans" (de très longs haricots verts qu'on coupe en tronçons et qu'on fait revenir avec la sauce huître), citrons verts, ananas#

#"Alugbati", légume dont on mange le premier tiers de la tige et la feuille, on le fait revenir avec de la sauce huître (c'est magique, ça marche avec tout cette sauce!) et c'est excellent! Maintenant on en a tout le temps dans le frigo!#

Prochain test ? Les griffes de sorcière!!! Je ne connais pas le nom local, mais ça ressemble à ça en plus grand, je vous raconterai!